RÉOUVERTURE DU FORUM
ADP renaît de ses cendres et nous serons de retour très bientôt ! D'ici là, n'hésitez pas à venir nous rejoindre sur la chatbox *

Partagez | 
 

 Noriko Ashida - FINIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Noriko Ashida - FINIE   Jeu 26 Juin - 3:15

Noriko Ashida | Surge

« Kiss Kiss, BANG BANG »



Feat. : Aimi Haraguni

Nom : Ashida
Prénom(s) : Noriko
Surnom : Nori / Surge

Âge : 17 Ans
Date de naissance : 16 Juillet 1956
Origine : Japonaise

Groupe : Institut Xavier
Intitulé des pouvoirs : Absorption + Blast Electrique


1. Vos pouvoirs

Le gène X de Surge a modifié son métabolisme de telle sorte qu'il parvient sans mal à accumuler de l'énergie électrique depuis n'importe quelle source. Dans les faits, la jeune japonaise est capable de "dévorer" l'électricité de manière passive et chronique sans avoir le moindre contrôle sur cette capacité qu'il s'agisse de l'électricité avec des charges quasiment nulles comprises naturellement dans l'atmosphère, celle de pylônes de haute tension, d'une simple prise de courant dans n'importe quel ménage ou encore de tout objet contenant a moindre charge électrique. Si habituellement un corps humain exposé a de tels voltages brûle en quelques secondes, la mutation de la jeune adolescente a modifié le sien de telle sorte qu'il totalement insensible aux effets nocifs directs de cette forme d'énergie. Dès lors, Surge est capable de se charger comme bon lui semble bien qu'une source de courant direct lui permettrais de se remplir bien plus vite que l'électricité contenue dans l'air.

Sa seconde capacité se révèle être celle de pouvoir canaliser le courant accumulé de manière passive dans des décharges énergétiques de haut voltage qu'elle est capable d'émettre depuis n'importe quelle partie de son anatomie -bien qu'elle utilise la plupart du temps ses mains-. Ces " Blasts "électriques sont pour le moment capables de griller de petits appareils avec une faible résistance électrique (grille pains, petits objets métalliques...) et propulsés sur un organisme vivant, les décharges sont juste suffisantes pour provoquer de légers spasmes musculaires sans grandes conséquences causés par un pic de tension dans le système nerveux.

La plupart du temps, Surge est parfaitement capable de contrôler cette capacité, bien qu'il lui faille encore apprendre à en modifier l'intensité de manière consciente et non pas uniquement lorsqu'elle est surchargée en énergie. Il est toutefois bon de noter qu'un état émotionnel fort est susceptible de laisser " échapper " quelques étincelles. Ainsi, lorsqu'elle est dans un état de colère noire voire de haine ou encore de stress profond, son corps se mets à décharger inconsciemment de l'électricité, formant des arcs électro-statiques autour d'elle, se prenant dans les environs immédiats. Si le spectacle peut paraître impressionnant, il est toutefois totalement inoffensif, les charges contenues dans ces petits éclairs étant infimes.

Néanmoins, le revers de la médaille est extrêmement lourd. Du fait de son incapacité a pouvoir contrôler la dimension passive de sa mutation et de l'omniprésence des circuits électriques, Surge est sujette a des surcharges d'énergies chroniques. En effet, l'atmosphère contemporaine est tellement saturée d'électricité que la jeune adolescente est incapable de faire descendre ses niveaux d'énergie en deçà du seuil critique quels que soient les moyens utilisés et sans aide extérieure.

Différents symptômes témoignent de plusieurs paliers dans sa surcharge énergétique: en légère surcharge, la japonaise se mets à parler extrêmement vite et affiche un comportement sur-excité ; le second palier allie les premiers symptômes a des apparitions inopinées de petites étincelles autour de son corps, signe que la jeune fille se rapproche du seuil critique ; le troisième palier provoque des maux de tête d'une violence inouïe et des "burst" électriques incontrôlés de faible ampleur mais visibles a l’œil nu ; lorsqu'elle atteint un seuil critique de surcharge, Noriko est clouée au sol par les maux de têtes devenus insupportables et relâche d'importantes décharges d'énergie aléatoirement, son organisme tentant d'évacuer de manière automatique le trop plein d'électricité. Dans ce dernier état, l'adolescente devient un danger pour elle même ainsi que tout ce qui l'entoure car, n'ayant plus aucun contrôle sur ses pouvoirs, elle est susceptible de griller son environnement et d’être la cause de catastrophes a grande échelle.

Depuis qu'elle a intégré l'institut Xavier, elle porte toutefois des Gants spéciaux baptisés Mark I créés sur mesure par Hank McCoy qui lui permettent de faciliter l'expulsion de l'énergie électrique et régulant ses capacités d'absorption de telle sorte qu'elle parvient a présent a vivre une vie presque normale.  


2. Votre caractère

Vous avez le choix entre lister sept qualités et sept défauts ou de développer en plusieurs lignes si vous le souhaitez.

Qualités : Tenace - Loyale - Rêveuse- Juste - Passionnée - Amicale - Courageuse

Défauts : Rancunière - Impulsive - Impitoyable - Impatiente - Vulgaire - Cassante - Flemmarde


3. Votre histoire

Noriko Ashida, comme son nom l'indique, est originaire du Japon. Un Japon encore en pleine reconstruction seulement 10 ans suite au traumatisme de la Seconde Guerre Mondiale, pansant ses plaies bien loin des préoccupations occidentales, et se relevant tant bien que mal des catastrophes nucléaires l'ayant frappée suite à la colère de " L'oncle Sam ". La Famille Ashida n'est alors qu'une parmi des centaines de milliers de familles devant supporter l'horreur d'avoir perdu la face devant le monde entier en collaborant avec l'URSS et la Chine, à son grand dam.

Et c'est dans un climat d'amertume et de rancoeur de la petite Noriko vit le jour sur l'île du Soleil Levant. L'enfance de la fille ne fut guère simple, une catastrophe humaine, psychologique et nucléaire se gravant dans les esprits et dans les mémoires jusqu'à la mort de ceux l'ayant vécue. Et les jeunes, nés dans ce genre de climat, sont élevés avec une certaine once de mélancolie et un patriotisme poussé mêlé à de la rancoeur. Ou du moins, c'est ainsi que Nori a vécu les premières années de sa vie.

Jusqu’à l'âge de raison. Aux alentours de sa première dizaine d'années, en 67, les premiers événements étranges commencèrent a se produire autour de Noriko. Si l'enfant s'était toujours comportée "normalement" compte tenu des circonstances géopolitiques et sociales, elle commença du jour au lendemain à afficher un comportement de plus en plus énergique. Si cela passait tout simplement pour les hauts et les bas de la vie d'enfant au départ, ses parents s'inquiétèrent rapidement. La gamine passait son temps à courir, sauter, se dépenser, refusant de dormir ou de se reposer. Elle enchaîna ainsi quatre jours entiers sans se poser un seul instant avant de subitement se mettre a convulser, agitée de spasmes.

Ses géniteurs, alors inquiétés par l'état de santé de leur fille, préconisèrent dès lors un environnement calme pour tenter de palier a son état. Ils quittèrent ainsi les lumières de la ville pour une vie paisible a la campagne. Et ils eurent effectivement raison. L'environnement rural mit un frein net aux problème de santé de leur descendance et purent savourer une vie saine loin de toute agitation.

Malheureusement, cela ne dura qu'un temps. Deux ans plus tard, les symptomes revinrent. Plus virulents que jamais, plus douloureux que jamais. Noriko ne dormait plus, agitée par des crises d'épilepsies de plus en plus fréquentes, de spasmes de plus en plus intenses. Mais également d'une énergie débordante malgré les jours et les nuits passées à agoniser d'un incroyable mal de crane. Plusieurs semaines de cris, de peur ou de douleur. Jusqu'à la délivrance. Une délivrance salutaire accueillie dans un cri de jouissance, mais accompagné d'une saveur amère.

Ce matin ne divergeait guère des autres. Noriko était prostrée, gémissant de douleur tandis que son crane s'ébouillantait, que ses entrailles brûlaient, qu'elle ne réclamait plus que la fin de son agonie au terme d'une maladie inconnue mais dont les symptômes  engendraient supplice et désir de fin. Mais c'est ainsi, dans cette douleur inouïe à la lisière de la folie où seule peut nous porter l'agonie profonde qu'elle trouva ce réflexe ancrée au plus profond de son inconscient. Un réflexe qui s'était inscrit dans ses gênes a son insu. Un réflexe né de son instinct de survie.

Dans un élan de colère et de souffrance, elle hurla a pleins poumons. Déferlant ainsi sa mutation. Des arc électriques jaillirent de son corps entier, zébrant les pièces d'une lueur azur aussi belle que mortelle, déchirant l'air, brûlant les chairs, détruisant le fer. Surge tenta venait enfin de libérer cette énergie qui la broyait de l'intérieur. A l'age de treize ans, elle avait accumulé tellement d'énergie qu'elle ne pouvait plus que la libérer instinctivement. Les douleurs cessèrent, et les cycles de sommeils absent l'achevèrent. Après quelques secondes à libérer un torrent électrique, la jeune adolescente s'écroula d'épuisement, en état de choc mais bien vivante, sans aucune séquelle et la tète libérée de l'étau de la douleur.

La première née Ashida se laissa aller au sommeil pendant quelques jours. Mais quand elle revint a ses esprits, encore étourdie par les événements, elle fit face à la lueur angoissante qu'elle décela au fond du regard de son géniteur. Il articula lentement mais surement , comme si ces paroles avaient été répétées encore et encore pour se détacher de tout sentiment, presque récitées sur un ton monocorde et ne souffrant d'aucune émotion. Si ce n'était cette lueur au fond du regard mêlant déception, peur et humiliation face a cette chose qui était née en emportant a jamais la vie d'une jeune fille. Pour son père, Noriko était morte lorsque Surge vit le jour.

Il lui intima qu'elle n'était plus rien pour sa famille. Qu'il annoncerait aux autres membres qu'après s’être battue pendant des années, Noriko avait succombé a une forme de maladie rare. Qu'il l'avait faite incinérée, pour répandre ses cendres dans les champs comme elle le lui avait demandé sur son lit de mort. Il lui signifia qu'elle devait partir loin de ce monde qui a présent n'était plus le sien, et s’exiler la où les phénomènes de foire et n'avaient pour compagnons que le capitalisme aveugle et retardé.

Elle comprit son discours, n'ayant ni la force ni le courage d'aller a l'encontre de la décision du père de famille ; et avec comme seul bagage ses vêtements et quelques maigres ressources monétaires, elle quitta son hameau.

En 1970, a l'age de quinze ans, Noriko Ashida traînait son baluchon sur son dos, sillonnant le Japon comme une âme errante. Elle touchait du bout des doigts le rêve de liberté de certains dans toute sa splendeur et  ses plus sordides déviances. Pour en arriver là, la gamine de 13 ans qui avait quitté le cocon rassurant de la famille s'était faite femme dans la douleur et les vices. Dans la luxure et l'obéissance. A quinze ans, elle ne considérait plus les choses comme une adolescente pleine de vie et aux rêves parsemés de réussites, d'amour et d'accomplissement de soi.

Adolescente aux penchants sordides et au sens de l'éthique émoussé, son seul rêve se trouvait a présent dans une aiguille se faufilant dans ses veines, libérant une dose de bonheur et d'euphorie artificiels lui permettant de supporter une douleur chronique, ou encore dans une pipe aux senteurs exotiques et anesthésiantes. Voila ce qu'étaient les seules choses ayant encore des crédits et un sens a ses yeux. Elle supposait, dans un élan désabusé empli d'une mélancolie, que sa vie s’arrêterait sans doute dans le caniveau, le corps livré en pâture aux chiens et aux cafards, son souffle emporté au loin par un fix trop dosé ou égorgée par un de ses pairs junkie.  

Deux ans s'écoulèrent sans qu'elle ne goûte a la délivrance d'une fin. Deux ans pendant lesquels elle survécu de larcins, de services plus ou moins douteux, de petits boulots précaires. Deux ans de drogues, de gémissements, de douleurs, d'une faim insatiable. Malgré son enfer quotidien, la jeune femme s'était habituée a écouter les murmures de la rue pour trouver de nouveaux clients, de nouveaux fournisseurs. Elle se tint aux aguets, toute stone et défoncée qu'elle était, se raccrochant à l'espoir qu'elle n'était peut être pas le seul " monstre " existant sur cette terre.

Cette pensée, réconforta sa carcasse en haillons aux yeux bouffis et rendus inexpressifs par l'usage de stupéfiants aux membres constellés de marques de piqûres, à sa raison vacillante et son peu de conscience encore parmi les vivants. Squattant un immeuble en ruines avec d'autres parias de la société, elle s'était toutefois évertuée a rester seule en permanence. Culpabilité pour sa nature ? Ses actes ? Son sombre passé ? Surge n'en avait cure, seuls lui restaient son envie de drogues, de plaisirs interdits et mortels. Ses doses devenaient de plus en plus importantes à mesure que son âge avançait et que ses pouvoirs lui vrillaient les entrailles. Elle assistait impuissante a la destruction totale de son corps, de sa vie, sans aucune volonté d'y survivre ou d'y faire face. Une résignation totale devant la fatalité qui l'emporterait bien assez tôt.

Ses journées, Noriko les passait à arpenter les ruelles désertes des quartiers où les relents de déjections côtoyaient le mal de vivre. Là où s'entassaient par dizaines ceux qui, comme elle, avaient cru au rêve de se construire par l'autonomie , et qui ne trouvèrent finalement que la merde, la pisse, l'addiction et les sévices de toute sortes. Les nuits, elle les passait à l'écart de la civilisation, le plus loin possible, à se meurtrir les veines en hurlant à se rompre les cordes vocales en pulvérisant les alentours à cause d'éclairs incontrôlés. Ne dormant presque jamais, ne mangeant que rarement tout autant à cause du manque de moyens que d'un appétit étouffé par la douleur et les injections a répétition.

Famélique, sale, désespérée, Surge voyait sa vie brûler et défiler devant ses yeux plus d'une fois où elle se pensait enfin délivrée du fardeau qui était le sien. Juste pour se rendre compte, quelques heures plus tard que la douleur revenait encore, la sortant de son état catatonique comme un défibrillateur chronique. Mais son calvaire trouva finalement une fin inespérée.

Ce fut un jour comme un autre. Un matin ombrageux et pluvieux, au cœur de la ville. Un de ces matins que Surge craignait plus que tout au monde. Un temps qui rendait l'atmosphère humide. Un temps qui emplissait l'air d'eau; un élément supra-conducteur. Un temps où la demoiselle était une bombe mortelle. Et pourtant, elle se trouvait là, dans une ruelle, sous un parvis, se recroquevillant sous trois couches de vêtements à l'odeur pestilentielle. En haillons serrant les dents et les poings jusqu'au sang pour contenir ce qui cherchait une voie de sortie. La surcharge, la douleur, l'humidité ; son regard se perdait derrière un rideau de larmes tandis que sa vue, troublée aussi bien  par son addiction que son état de santé, vacillait. Et, sentant qu'elle ne pourrait le réprimer plus longtemps, l'adolescente se mit a courir.

Courir loin. Toujours plus loin, fuir cet endroit. L'eau ruisselait sous ses vêtements, entrant au contact de sa peau, créant des étincelles de plus en plus visibles. De plus en plus mortelles. Au bout de quelques secondes, elle avisa du coin de l'oeil ce qu'elle redoutait le plus: la perte totale de contrôle. Cette fois ci, elle ne pourrait en réchapper. Les conditions climatiques, le manque qu'elle ressentait ; tout en elle demandait la libération salvatrice. Mais les restes de conscience tentaient tant bien que mal de contenir sa vraie nature. Elle courait, évitait les rues fréquentées, elle devait se vider de son énergie au plus vite. La fille traversa des allées, des ruelles de plus en plus sombres, elle bifurqua vers les coins les plus reculés, la conscience disparaissant derrière un voile de peur, tandis que des arcs électriques se formaient a même sa peau et que sa migraine chronique prenait des proportions incroyables.

Puis vint le dénouement tant redouté. Surge s'immobilisa malgré elle, s'écrasant au sol d'une décharge de féraille. Les rares présents se comptaient, sur l'ensemble d'une dizaine de km² au total, sur les doigts d'une main. Habitués a voir des sans abris junkie, ne relevaient même pas le regard pour ce qu'elle était : une masse informe et anonyme qui allait sans doute rendre son dernier soupir. Mais ils observaient les lueurs au milieu des carcasses éventrées d'automobiles et autres appareils ménagers. A la limite de l'inconscience, Surge ne put réprimer davantage sa mutation. Et, dans un hurlement animal, elle perdit totalement le contrôle.

L'air se fit lourd. Et, en une fraction de secondes, des dizaines d'arcs électriques fusèrent depuis le corps de la SDF. Ils s'encastrèrent dans le sol, certaines carcasses se prirent des éclairs a bout portant, fondant sur le coup ou se propulsant dans les airs. Les quelques lampadaires furent transpercés, la scène prenant des airs apocalyptiques. Ses propres cris fusaient. A peine consciente derrière le voile de son esprit encore engourdi par les événements, mais rendue suffisamment forte grâce a cette libération impromptue, Noriko se jeta vers la première porte de sortie et la première cachette qui s'offrit à son regard morne: une bouche d'égout située à ses pieds.

Consciente du mal et de la terreur qu'elle venait d'inspirer a tous ceux qui auraient pu apercevoir cette scène, tout en trahissant un secret qu'elle avait pourtant décidé de préserver à tout prix, Noriko se trouva une alcôve dans les ténèbres pestilentielles. Bien décidée a se punir, elle sentait le gout salé des larmes et cette perverse sensation de bien être mêlée à une culpabilité sans bornes. Se jurant qu'elle ne reverrait plus jamais la lumière du jour, Surge se prostra sur le sol froid et poisseux, attendant de se laisser mourir de faim, de soif et de solitude...

Les jours passèrent, elle ne bougeait que très peu, au bord de l'épuisement et de la perte de conscience. Affamée, déshydratée, souffrant de lancinantes migraines, la petite japonaise en avait fini avec la vie, rongée par le remords et la culpabilité, achevant cette dernière étincelle d'espoir. Mais c'était sans compter l'intervention d'un individu de la même nature " inhumaine " qui vint la trouver dans son royaume de ténèbres et de déchets, lui tendant la main et la menant a nouveau vers le monde du dessus avec la promesse d'un lendemain.   


4. Le joueur

Pseudo/Prénom : Jo
Âge : 22 Ans
Disponibilité : Disons 3~4 /7 pendant encore un mois, ensuite je déménage avec un meilleur wifi :D
Comment avez-vous connu le forum ? Tristan qui m'a recruté :3
Copyright des images : Le vava c'moi, l'image originale, le FB de la star elle même héhé.
Quelque chose à ajouter ? * Baille *



Dernière édition par Noriko Ashida le Lun 21 Juil - 16:37, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Jeu 26 Juin - 5:06

Bienvenue parmi nous jolie jeune fille :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Jeu 26 Juin - 5:52

Soit la bienvenu !  :D 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Jeu 26 Juin - 6:36

bienvenu sur le forum ! Pourquoi quelque chose me dit que tu es akira chan ? :X
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Jeu 26 Juin - 8:41

Bienvenue sur le forum !^^
Revenir en haut Aller en bas
Alison Blaire
avatar

Mutant
♣ Call Me Dazzler! ♣

PROFIL
Messages : 1444
Points : 179
RPG

Feuille de personnage
Nom de mutant: Dazzler
Métier: X-Men et Professeur de musique à l'Institut Xavier
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Jeu 26 Juin - 11:04

Bienvenue parmi nous!!! cheers 

_________________

dazzler & magneto
♣️ I had hoped you'd see my face and that you'd be reminded that for me it isn't over. Don't forget me, I beg. Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead. ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Jeu 26 Juin - 13:11

Bienvenue Surge moi

Si tu as des questions, n'hésite pas à les poser au staff ! On se fera un plaisir de te répondre !

Au plaisir de rp avec toi keur
Revenir en haut Aller en bas
Lois London
avatar

Mutant

PROFIL
Messages : 359
Points : 162
RPG

Feuille de personnage
Nom de mutant: Mortis
Métier:
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Jeu 26 Juin - 15:41

Bienvenue à toi !! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Jeu 26 Juin - 17:31

Bon on a beau avoir parlé toute la nuit, mais je te souhaite encore la bienvenue! Bonne chance pour le reste de ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Abraham S. Hannigan
avatar

Mutant

PROFIL
Pseudo : lyric llama
Messages : 985
Points : 474
RPG

Feuille de personnage
Nom de mutant: the seer
Métier: psychiatre
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Ven 27 Juin - 3:04

Bienvenue sur le forum Nori !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche et n'hésite pas à poser tes questions au staff keur

_________________
    My path always leads to you
    I have dreamed about you for as long as I can remember. You're my strongest memory, the one thing I cannot forget. You've always been on my mind and you shall forever be in my heart. And yet, you are my biggest fear, the one that keeps me from sleeping at night. I can see my little world fall down, all because of you.
    And I love it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abraham S. Hannigan
avatar

Mutant

PROFIL
Pseudo : lyric llama
Messages : 985
Points : 474
RPG

Feuille de personnage
Nom de mutant: the seer
Métier: psychiatre
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Dim 6 Juil - 1:39

Double poste #ADMINS DON'T CARE #YOLO

Alors, avant de pouvoir te valider, nous devons voir certains points avec toi.
  • Tout d'abord, tu devras nous promettre de me pas faire trop de grandes catastrophes avec ton pouvoir. Il semble y avoir eu déjà beaucoup de dégâts dans ton histoire et nous voulons limiter le tout. D'ailleurs, il faudrait aussi penser à limiter ce genre de dégâts dans ton histoire, notamment la finale (est-ce que ta fiche est finie ? Tu termines ta phrase sur une virgule hum)
  • Pour ce qui est de la prostitution, nous trouvons que 13 ans, c'est bien trop jeune. En fait, nous trouvons qu'elle est trop jeune dans toute ton histoire. Nous préférons ne pas avoir de mineurs voyageant aux USA pour limiter les abus. Il faudrait donc qu'elle soit recrutée par Xavier au Japon et qu'il la ramène à l'école vu qu'elle a des pouvoirs ultra puissants qui font peur euh
  • Pour l'opium, j'avoue être peu emballée par l'idée, surtout que ce genre d'addiction pourrait avoir de lourdes conséquences sur son développement vu qu'elle débute très jeune.
Après tout cela, tu risques d'être validée keur

_________________
    My path always leads to you
    I have dreamed about you for as long as I can remember. You're my strongest memory, the one thing I cannot forget. You've always been on my mind and you shall forever be in my heart. And yet, you are my biggest fear, the one that keeps me from sleeping at night. I can see my little world fall down, all because of you.
    And I love it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Mar 8 Juil - 13:09

KewKEw , Sorry pour le retard, je viens tout juste de retrouver internet après un week end infernal... Et damn, j'ai terminé l'histoire, mais du coup, j'avoue que je suis un peu pris au dépourvu en ce qui concerne le Japon et Xavier ... héhé xD euh.... Organisation, traitons tout cela point par point:


• En ce qui concerne les dommages, ne t'inquiètes donc pas, les Gants Mark I de McCoy sont faits pour ça :3 Ils limitent aussi bien l'absorption de Surge que l'ampérage et le Voltage qu'elle est capable de produire. Plus tard peut etre je demanderais une Upgrade des gants, mais c'est le niveau basique pour le moment, no soucy ;D.

• Pour le reste, il se trouve que c'est l'histoire de Surge, enfin les points principaux en fait ^^" ceux qui font le perso tel qu'il est, les points qui l'ont forgée. Après si c'est vraiment capital pour vous, je vais tacher de modifier cela ^^

EDIT : Au fait, mes touches circonflexe et "arobase"ne fonctionnent pas... du coup il est trèèès possible qu'il y ait quelques petites fautes de ce style le long de la prez' j'ai utilisé le clavier visuel, mais j'en ai peut etre laissé passer quelques uns dans la fougue, sorry ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Abraham S. Hannigan
avatar

Mutant

PROFIL
Pseudo : lyric llama
Messages : 985
Points : 474
RPG

Feuille de personnage
Nom de mutant: the seer
Métier: psychiatre
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Sam 19 Juil - 17:04

OMG désolée du retard, je suis tellement confuse. Avec l'intrigue et tout, j'avais mis de côté ta fiche parce que j'attendais tes changements, mais on m'a dit que tu les avais faits alors me voici sac
  • Si j'ai bien compris, elle ne se prostitue pas ?
  • Professeur X ne peut pas venir te chercher, il est trop occupé à déprimer dans son coin (le pauvre gosse). Toutefois, tu peux simplement parler d'un mutant qui vient te chercher, y'aura pas de problème keur
  • Pour la perte de contrôle due à l'opium, je veux bien accepter, vu que c'est un gros pouvoirs, toussah (un peu dans le genre d'Havok), mais je voudrais que tu réduises au possible les témoins de la chose. Tu peux éclater devant quelques SDF, mais pas devant trop d'humains car les mutants ne sont pas connus et on na pas trop envie que le Japon se mette à la chasse aux sorcières mdr
  • Surge ne peut pas entendre parler des mutants dans les ruelles car ils sont inconnus du public.
Voilà, ce ne sont que quelques petits détails. Modifie ça et je te met dans ton groupe, promis eheh

_________________
    My path always leads to you
    I have dreamed about you for as long as I can remember. You're my strongest memory, the one thing I cannot forget. You've always been on my mind and you shall forever be in my heart. And yet, you are my biggest fear, the one that keeps me from sleeping at night. I can see my little world fall down, all because of you.
    And I love it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Lun 21 Juil - 16:39

Héhé t'inquiètes dont pas, je suis moi meme en train de trouver mon propre rythme depuis que j'ai trouvé un travail xD

Enfin, modifications faites, finalement ce sera une décharge plutot qu'une rue piétonne et un mutant lambda plutot que le Professeur X :P

TL ; DR : Modif's effectuées :P
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Mer 23 Juil - 17:03

Bang bang, you shot me down..

Je t'aime déjà !!  luv Bienvenue ici et au plaisir ! Super pouvoir x)
Revenir en haut Aller en bas
Abraham S. Hannigan
avatar

Mutant

PROFIL
Pseudo : lyric llama
Messages : 985
Points : 474
RPG

Feuille de personnage
Nom de mutant: the seer
Métier: psychiatre
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Sam 26 Juil - 17:02

Bon, encore une fois, avec du retard, voici mon commentaire (qui sera un des derniers, promis juré craché What a Face) :

  • Quand tu écris « Les nuits, elle les passait à l'écart de la civilisation, le plus loin possible, à se meurtrir les veines en hurlant à se rompre les cordes vocales en pulvérisant les alentours à cause d'éclairs incontrôlés. », je trouve que ça va à l'encontre de notre décision initiale de réduire les écarts de pouvoirs. Je comprends tout à fait ton point et je sais qu'avec de la drogue, c'est pas un combo facile, mais en même temps, du pulvérisage chaque nuit, c'est beaucoup. Enfin, je sais pas si tu pourrais exprimer le tout différemment qu'on comprenne que c'est bénin à chaque fois (ou presque, enfin, tu peux avoir des épisodes lourds, mais pas trop hein).
  • Tu ne m'as pas répondu quant à la prostitution. Elle se prostitue ou pas ?
  • Elle commence la drogue à quel âge en fait ? Parce que si elle commence vers 13 ans, ça va gêner son développement et sa croissance et donc, c'est plus dur à accepter. Enfin, c'était pas dit textuellement dans ton texte donc je ne suis pas sûre hum

Merci eheh

_________________
    My path always leads to you
    I have dreamed about you for as long as I can remember. You're my strongest memory, the one thing I cannot forget. You've always been on my mind and you shall forever be in my heart. And yet, you are my biggest fear, the one that keeps me from sleeping at night. I can see my little world fall down, all because of you.
    And I love it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Lun 28 Juil - 16:28

Je réponds un peu a la bourre aussi de mon coté, en ce moment, j'ai quelque soucis niveau net :P

• Non, du coup elle ne se prostitue pas, j'ai retiré les parties du texte concernant ce point polémique :3

• Pas de soucis pour les changements concernant les écarts de pouvoirs etc... je vais m'en occuper dans les jours qui viennent.

• Commencé la drogue... mmh peu après avoir découvert ses pouvoirs en fait soit.. ben oui a l'aube de ses 14 piges. Partant du principe qu'elle est totalement incapable de filtrer ses pouvoirs d'absorption et qu'a la longue ça fini par lui filer des terribles migraines pouvant la mener au bord de l'inconscience elle s'en sert pour s'anesthésier régulièrement. Ca avec la dépendance... Je suis resté volontairement vague sur ce point justement, pour me laisser une marge de manoeuvre, mais après si tu préfères que je sois plus précis. SO IT SHALL BE. :3
Revenir en haut Aller en bas
Abraham S. Hannigan
avatar

Mutant

PROFIL
Pseudo : lyric llama
Messages : 985
Points : 474
RPG

Feuille de personnage
Nom de mutant: the seer
Métier: psychiatre
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Sam 2 Aoû - 4:38

Fais-moi signe quand les modifications seront terminées nyah

_________________
    My path always leads to you
    I have dreamed about you for as long as I can remember. You're my strongest memory, the one thing I cannot forget. You've always been on my mind and you shall forever be in my heart. And yet, you are my biggest fear, the one that keeps me from sleeping at night. I can see my little world fall down, all because of you.
    And I love it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abraham S. Hannigan
avatar

Mutant

PROFIL
Pseudo : lyric llama
Messages : 985
Points : 474
RPG

Feuille de personnage
Nom de mutant: the seer
Métier: psychiatre
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Ven 8 Aoû - 1:02

Des nouvelles ?

_________________
    My path always leads to you
    I have dreamed about you for as long as I can remember. You're my strongest memory, the one thing I cannot forget. You've always been on my mind and you shall forever be in my heart. And yet, you are my biggest fear, the one that keeps me from sleeping at night. I can see my little world fall down, all because of you.
    And I love it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abraham S. Hannigan
avatar

Mutant

PROFIL
Pseudo : lyric llama
Messages : 985
Points : 474
RPG

Feuille de personnage
Nom de mutant: the seer
Métier: psychiatre
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   Mar 19 Aoû - 3:10

Dommage...

 
All aboard the nopetrain to nopetown!

 

 
En l'absence de nouvelle de ta part, j'archive le sujet.

  Que tu n'aies pas terminé ta fiche dans les temps, que ton personnage soit refusé, que tu aies décidé de changer de personnage ou pour une toute autre raison, ta fiche a été refusée et ses données sont donc corrompues. Néanmoins, une restauration système est toujours possible, aussi si tu souhaites la récupérer ou la reprendre, il te suffit de demander à l'un des membres du staff ! On espère te revoir bientôt. ~

 

_________________
    My path always leads to you
    I have dreamed about you for as long as I can remember. You're my strongest memory, the one thing I cannot forget. You've always been on my mind and you shall forever be in my heart. And yet, you are my biggest fear, the one that keeps me from sleeping at night. I can see my little world fall down, all because of you.
    And I love it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Noriko Ashida - FINIE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noriko Ashida - FINIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anju and Noriko
» FT d'Amy (finie)
» [Validée]Nagi Souichirou [finie]
» Lia pas finie
» Carmiooro NGC [MAJ finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Different Path ::  :: Fichage des mutants :: Données corrompues-